Skip to content
- Dernières nouvelles
Des sœurs face à l'ostéosarcome : Un voyage guidé par le Dr Saleh - Dernières nouvelles

Montréal, le 26 janvier 2024 - Animées d'un esprit extraordinaire, les sœurs Harding, Cassandra et Katelyn, ont fait face au même cancer rare - l'ostéosarcome - à quelques mois d'intervalle. Cette forme rare de cancer, également combattue par l'emblématique Terry Fox, est devenue un témoignage de la force et du courage inspirés par le Dr Ramy Saleh, cofondateur du CRS-Q.

Katelyn, une athlète de 19 ans passionnée de rugby et de ringuette, a d'abord attribué ses douleurs et ses engourdissements à des blessures sportives. Cependant, une radiographie a révélé une dure réalité : un ostéosarcome a été diagnostiqué chez elle aussi, à l'instar de sa sœur Cassandra, qui avait terminé ses propres traitements six mois auparavant.

Les deux sœurs, qui ont tragiquement perdu leur mère d'un cancer, ont incité le Dr Saleh et l'équipe médicale à rechercher un lien génétique potentiel. Les tests ont révélé la présence de la variante génétique P53 chez les deux sœurs, les prédisposant à un risque plus élevé de développer des cancers multiples.

Le Dr Ahmed Aoude, chirurgien spécialiste de la colonne vertébrale et de l'oncologie orthopédique au CUSM, a décrit l'opération de Katelyn comme " l'une des plus grandes chirurgies de la médecine moderne ". Malgré la complexité et la durée de l'intervention, les sœurs, qui ont partagé leur parcours sur les médias sociaux, continuent d'inspirer d'autres jeunes patients.

Cassandra est maintenant en rémission, tandis que Katelyn, à mi-chemin de la chimiothérapie, subit une rééducation pour retrouver sa capacité à marcher. La famille Harding, soutenue par le personnel médical du CUSM de Montréal, demeure une lueur d'espoir et de force face à l'adversité.

Pour suivre leur parcours inspirant, guidé par le Dr Ramy Saleh, cofondateur de SaRC-Q, restez en contact avec nous sur les médias sociaux et visitez notre site web pour des mises à jour sur la recherche sur le sarcome et les histoires de patients.

Source : Pamela Pagano Pamela Pagano, CityNews